(01 43 71 30 23)
covid-19 : pour vos demandes de devis ou toute autre info, merci de nous contacter ICI ou sur le numéro de téléphone mobile ci-dessous.
24/24  -  06 34 11 59 07

Sécuriser un chantier de fouilles archéologiques

L’Institut National de Recherches Archéologiques Préventives (INRAP) organise chaque année des fouilles sur des chantiers archéologiques. Il a fait appel à notre société de gardiennage de Paris pour la sécurisation de l’un de ses chantiers en cours, dans la région de l’Oise. Voici le récit de cette expérience…

Le contexte

Des vols et dégradations peuvent être commis sur des chantiers de fouille : le pillage archéologique est une réalité douloureuse, qui nuit à l’avancée de la recherche.

Cet article de la Dépêche permet de prendre conscience de l’ampleur du phénomène : chaque année, ce sont 2,4 millions d’objets qui sont découverts de façon clandestine, et revendus sur des sites spécialisés, échappant ainsi aux archéologues. Une perte irrémédiable pour l’avancée de nos connaissances...

Pour contrer ce phénomène en pleine expansion, il convient de sécuriser les chantiers de fouille. Et c’est dans cette optique que l’INRAP a contacté Force Guard.

Des fouilles archéologiques ont eu lieu à Beauvais dans l’Oise. Lors de précédentes fouilles des incidents ont amené l’INRAP à faire appel cette fois-ci à des agents de sécurité d’Ile de France, tels que Force Guard, afin de protéger les lieux 24h/24. 

La mission

Il a été convenu de mobiliser un maître-chien (ou agent cynophile) afin d’assurer le gardiennage de la zone.

Ou plus précisément, de trois éléments :

• La base-vie de chantier, où se situent les fouilles proprement dites. Elle comprend plusieurs bungalows, containers et sanitaires installés sur une plate-forme.

• À proximité immédiate de celle-ci, l’espace de stationnement pour les véhicules du personnel, aux heures de travail (du lundi au vendredi de 8h00 à 17h00).

• Et les engins de chantier du prestataire, particulièrement vulnérables et visés par les vols ou vandalisme : des pelles hydrauliques, pousseurs, tracto-bennes, mini-pelles… stationnés chaque soir et le week-end à proximité de la base-vie.


L’agent de sécurité effectue au moins une ronde sur le site toutes les heures, selon un itinéraire convenu avec le responsable d’opération de l’Inrap. Ces rondes, effectuées à pied, sont mentionnées sur la main courante.

D’autre part, le rondier devra intervenir à la moindre alerte, en se rendant sur place, pour vérifier que tout se passe bien. Ce que l’on appelle, dans le jargon de la sécurité, « intervention de levée de doute physique ».

Si l’alerte est confirmée, et qu’une intrusion d’un élément extérieur au chantier a lieu, pour des vols ou dégradations, l’agent cynophile devra assurer la mise en sécurité du site.

En cas d’incendie, il devra effectuer les gestes de première intervention : extincteur sur le départ de feu, gestes de premiers secours sur une éventuelle victime, etc.

Enfin, il devra assurer l’appel et l’accueil des secours externes (pompiers, SAMU, police...) si la situation le nécessite, en leur ouvrant le portail et ouvrant l’accès aux bâtiments, si la situation le nécessite.
 

Le déroulement

La mission est en cours, et aucun incident n’a été signalé jusqu’à maintenant.

Ce travail de vigilance en amont a donc été probablement dissuasif et permet à ce jour d’éviter vols et dégradations.  

On sait que dans le domaine de la sécurité, mieux vaut effectuer un travail de prévention, ce qui évite d’avoir à intervenir par la suite, avec les risques que cela comporte.

Bilan de l'expérience

Voici donc un nouveau type de chantier sur lequel notre agence de sécurité de Paris doit intervenir.

Une thématique passionnante, dans le secteur culturel. Il est de notre devoir de préserver le patrimoine archéologique français et nous sommes fiers d’œuvrer en ce sens…

Pour toute demande d’intervention de ce type, contactez-nous en remplissant le formulaire en ligne. Nous vous apporterons une réponse rapide et détaillée !